Le pape François a publié le 30 septembre 2019 une lettre apostolique, Aperuit illis, dans laquelle il institue le troisième dimanche du temps ordinaire comme « Dimanche de la Parole de Dieu », cette année le 26 janvier.
Pour l’accomplissement d’une si grande œuvre, le Christ est toujours là auprès de son Église, surtout dans les actions liturgiques. Il est là présent dans le sacrifice de la messe, et dans la personne du ministre, « le même offrant maintenant par le ministère des prêtres, qui s’offrit alors lui-même sur la croix » et, au plus haut degré, sous les espèces eucharistiques. Il est présent, par sa puissance, dans les sacrements au point que lorsque quelqu’un baptise, c’est le Christ lui-même qui baptise. Il est là présent dans sa parole, car c’est lui qui parle tandis qu’on lit dans l’Église les Saintes Écritures. Enfin il est là présent lorsque l’Église prie et chante les psaumes, lui qui a promis : « Là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Mt 18, 20). Effectivement, pour l’accomplissement de cette grande œuvre par laquelle Dieu est parfaitement glorifié et les hommes sanctifiés, le Christ s’associe toujours l’Église.
« le texte va à l’essentiel en invitant chaque chrétien à devenir un familier de la Bible, à l’étudier, à la respecter, à la lire dans la communauté ecclésiale, à la méditer, à en faire la source d’inspiration de la catéchèse, de la vie sociale, de la vie pastorale. » Mgr DUBOST

 

Chers paroissiens

Le 11 janvier 2020 Par

Messes de Noël 2019

Le 23 décembre 2019 Par

AVENT et après Noël !

Le 14 décembre 2019 Par

L’activité qui sanctifie

Le 23 novembre 2019 Par