Deuxième évêque de Lyon, Père de l’Église, auteur d’intuitions théologiques notamment sur l’unité des chrétiens, saint Irénée reste encore trop peu connu des Lyonnais comme des Français. Le 28 juin, la Fondation Saint-Irénée lance à Lyon l’année saint Irénée et soutiendra, jusqu’en décembre 2020, de très nombreuses initiatives pour faire mieux connaître ce grand saint, en passe de devenir docteur de l’Église.

« Si tu es l’ouvrage de Dieu, attends tout de sa main : livre-toi à Celui qui peut te modeler et qui fait bien toutes choses et reçois en toi la forme que le Maître Ouvrier veut te donner. Garde en toi cette humilité qui vient de la grâce, de peur que ta rudesse n’empêche le Seigneur d’imprimer en toi sa marque. C’est en recevant cette empreinte que tu deviendras parfait, et seul le Seigneur pourra faire une œuvre d’art avec cette pauvre argile que tu es. En effet, faire est le propre de la bonté de Dieu et Le laisser faire, c’est le rôle qui convient à ta nature d’homme.

Amen. »
Prière de saint Irénée, 2e évêque de Lyon (130-202).

 

Depuis cinq années que je suis ici, la vie de notre paroisse ne cesse de se développer. Une quinzaine de baptêmes par an, l’éveil à la foi, le catéchisme avec plus de 30 enfants, sans compter les servant(e)s d’autel. Il y a aussi le scoutisme. Pour la première fois cette année trois jeunes de notre paroisse et trois adultes ont préparé et reçu le sacrement de Confirmation. Plusieurs couples se préparent au mariage. Nous proposons aussi l’Alpha Couple. Le groupe de prière des mères se réuni tous les mercredi soirs. La chorale. Une nouvelle association pour notre orgue, a vu le jour. Une nouvelle équipe de visite au Cercle vient de commencer avec la signature d’une convention.

Nous accueillons tout au long de l’année des nouveaux. Qu’ils soient bienvenus et qu’ils trouvent leur place dans notre paroisse ! La fête paroissiale annuelle sera l’occasion de mieux les connaitre et de vivre un moment de convivialité et de fraternité. Merci à tous ceux et celles qui s’investissent dans des services qui font vivre notre paroisse.

Le curé est comme un chef d’orchestre, je peux dire que notre paroisse produit une belle symphonie. Çà ne se fait pas tout seul, il y a des besoins : Se former, échanger ensemble. La visite aux malades pour porter la communion. Le soutien aux divorcés. La diffusion des informations. L’entretien du parc. Le notariat pour enregistrer les actes du culte. La gestion des locaux… et j’en passe ! Un curé ne peut pas tout faire. Même si je prends de bon cœur ma part jusque dans les affaires matérielles les plus élémentaires, ma fonction consiste a coordonner le tout, à impulser une orientation et une dynamique constructive.

 

Un jour historique !

Le 8 mai 2019 Par

Être à l’Heure du Christ

Le 6 avril 2019 Par