Qui a-t-il de plus étonnant au jour où l’ange Gabriel entre chez la jeune femme de Nazareth, Marie, pour lui porter le message qui vient du Ciel ?
Ce n’est pas tous les jours qu’un ange se manifeste dans la vie des hommes. C’est vrai mais là n’est pas le plus étonnant !

Ce n’est pas tous les jours qu’une femme est saluée et nommée la « pleine de grâce », la toute grâce, la toute belle, et cela pas au terme d’un concours qui l’aurait mise en concurrence avec d’autres. Elle est bénie plus que toutes les femmes, dès le début de sa vie, dès le premier instant de sa conception. Nous savons que rien n’est impossible à Dieu, et s’Il a voulu faire ce cadeau à Marie, Il est libre et rien ne pouvait l’en empêcher. Mais là non plus n’est pas le plus étonnant.

Peut-être alors le plus étonnant est l’annonce de l’ange : elle va devenir Mère, cette jeune femme. Il y a eu beaucoup de mère depuis l’origine du monde. Cependant elle, elle deviendra mère en demeurant vierge. Alors là ce n’est pas commun ni habituel. On ne connaît d’ailleurs aucun autre cas dans l’histoire de l’humanité. Les conditions naturelles ne sont pas respectées, elles sont dépassées, contournées. Pensez-vous, devenir mère en restant vierge; c’est inimaginable. On n’a jamais vu cela. Eh bien, non, là n’est pas le plus étonnant.

Il faut aller plus loin et encore chercher, ou plutôt bien écouter, bien regarder, bien accueillir la nouvelle. Le plus étonnant n’est pas toujours ce qui est le plus visible; avec Dieu, c’est même rarement ce qui est le plus éclatant (Il n’était pas dans l’ouragan ni dans les éclairs mais dans la brise légère). Dieu vient invisiblement, de manière cachée, humblement. Il vient comme un petit enfant. Tout a commencé là, à Nazareth auprès d’une jeune femme, une vierge immaculée. Le plus étonnant est que Dieu se fasse homme, si petit, si caché dans le sein de Marie.

Il y a ce qui est au premier plan : l’ange, la Vierge, les paroles échangées. Mais l’important, le but de tout cela est à l’arrière-plan. L’immaculée conception de Marie (elle est pleine de la grâce de Dieu depuis le premier moment de sa vie), sa conception virginale (elle devient mère en restant vierge) sont au service d’une réalité plus grande : sa maternité divine (elle devient Mère de Dieu). Des trois mystères  qui touchent la Très Sainte Vierge Marie Mère de Dieu, c’est le troisième qui est le plus étonnant. Dieu est toujours là où nous ne l’attendons pas.

Tagged with: