Quelques chrétiens de la paroisse se sont retrouvés pour répondre à l’invitation de notre évêque de choisir une des huit béatitudes et découvrir ce qu’elle nous dit à chacun. Vous trouverez ci-dessous les prémices de notre réflexion paroissiale, chacun étant invité à compléter maintenant ce qui a été commencé. Vous êtes invités à me remettre le fruit de votre méditation en suivant donc le thème de la béatitude choisie : la miséricorde.

Abbé Pierre PEYRET +

  

            Les chrétiens de Sathonay-Camp après avoir prié, réfléchi et échangé ont choisi de demander à Dieu comme chemin de progression et de conversion pour la paroisse, la béatitude :

 Heureux les miséricordieux :,ils obtiendront miséricorde

             La miséricorde nous invite à ouvrir les yeux et les oreilles, mais surtout le cœur, à toutes les personnes telles qu’elles sont, sans les juger, à comprendre leurs pauvretés, et à s’efforcer d’agir en les accompagnant.

             Cette béatitude a été choisie plutôt qu’une autre parce qu’elle représente un appel et un encouragement à chercher les chemins pour rejoindre ceux qui parmi nous sont touchés par toute forme de pauvreté.

             Jésus vit la miséricorde constamment : guérissant les malades, les lépreux, les aveugles, pardonnant à la pécheresse, pleurant son ami Lazare, enseignant l’ignorant… Son cœur est toujours ouvert sans soucis du scandale. Sa miséricorde est débordante, elle est présente avant même qu’elle ne soit sollicitée.

            
             Ni la misère corporelle, ni ce qui est pire la misère morale, comme celle  de Zachée par exemple, rien ne l’arrête.

             Jésus voit, se fait proche, accueille, mais toujours dans la vérité parce qu’Il aime ; Il veut libérer de la misère. Surla Croixau moment de mourir, Jésus miséricordieux va jusqu’au bout de son grand amour, et demande à son Père de pardonner à ses bourreaux.

             La miséricorde de Jésus est constante. Les personnes sont alors dans la joie et éprouvent le soulagement de leurs souffrances. Des nouveaux chemins, impossibles auparavant, s’ouvrent pour eux. Mais d’autres condamnent cette miséricorde de Jésus, ne la comprennent pas et l’accusent de désordres.

             Vivre la miséricorde est un cheminement qui nécessite bienveillance et  pardon vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis des autres.

  

Prière

        Jésus, Tu nous a dit : « Soyez miséricordieux comme votre Père céleste est miséricordieux ».

                    Nous te rendons grâce, Seigneur, pour ton immense miséricorde.

                   Fais que nous la recevions pour la donner à notre tour,

                   Apprends-nous à savoir sentir et à voir les besoins de nos frères,

                   Et donne-nous le courage de vivre la miséricorde comme Toi.