« Je suis le Pain vivant descendu du Ciel. »

         Quand Jésus dit cette phrase Il nous rappelle une vérité importante : Il est la Vie, Il est venu pour que nous ayons la Vie et que nous l’ayons en abondance. Il n’est pas le Dieu des morts mais des vivants.

          Cela nous dit des choses essentielles pour notre vie de chrétien ; Jésus veut nous voir vivants, des chrétiens vivants. Pour être ces vivants que Jésus désire, il n’y a pas d’autre solution que de vivre de Lui, et Jésus a tout prévu. « Je suis le Pain vivant descendu du Ciel, et le Pain que je donnerai c’est ma chair pour donner la vie au monde. »

         En cette fête du Corps et du Sang du Christ, fête du Saint-Sacrement remercions le Seigneur de penser à nous ainsi, et surtout de s’engager pour nous dans chaque Messe afin de nous rendre vivant de Lui. Soyons vivants nous aussi : cherchons-Le dans l’Eucharistie, visitons-Le présent dans le tabernacle de nos églises, honorons-Le dans l’adoration d’une cœur pur qui Lui appartient, offrons-Lui une demeure digne de Lui en nous préparant à Le recevoir. Et, si nous sommes malades n’hésitons pas à demander à Le recevoir chez nous. Jésus n’est pas un étranger : nous pouvons L’accueillir dans nos maisons en une telle circonstance. Ce sera pour nous un viatique, une nourriture spirituelle dans le voyage de notre vie, à travers tous ces événements. Jésus se fait voyageur. Il est descendu du Ciel pour habiter nos églises mais c’est dans nos cœurs qu’Il veut demeurer. Ne L’en privons pas !

Abbé Pierre PEYRET +

Tagged with: