« J’ai combattu le bon combat. J’ai gardé la foi. » Saint Paul

                       

Résumé de l’intervention de Mgr Patrick LE GAL, évêque auxiliaire de Lyon, à la paroisse de Sathonay-Camp le dimanche 20 janvier 2013.

 

            Dans le cadre de cette année dela Foi promulguée par le Pape Benoit XVI et qui a débutée le 11 octobre 2012, Mgr LE GAL est venu nous parler de cette vertu théologale de la foi.

             Dans un style vivant et parfois expressif, il a commencé par définir la vertu de Foi : vertu surnaturelle qui illumine l’intelligence et la volonté de l’homme et le rend capable d’une relation avec Dieu.

           La Foi est un don de Dieu qui permet cette adhésion personnelle de l’homme à son Créateur et qui conduit Saint Augustin à dire : « j’ai désiré voir avec les yeux de l’intelligence ce que j’ai cru parla Foi ». Ainsi la foi est une connaissance, une connaissance vraie et réelle mais qui n’est ni de l’ordre de la science expérimentale (Dieu n’est pas matériel), ni du domaine de l’opinion (très subjective : cette boulangerie est meilleure que celle-là). La foi est une connaissance de l’ordre du témoignage : Jésus est le témoin fidèle de la vérité de Dieu.

            La Foi, c’est ainsi mettre sa confiance en Dieu (Mgr LE GAL cite alors St Paul : « Je sais en qui j’ai mis ma Foi »). Cette confiance est le présupposé des conséquences quela Foi entraine logiquement :

             a) Je dois mettre mon intelligence au service de ma Foi. C’est ce que Saint Anselme exprime lorsqu’il dit : « je désire comprendre au moins un peu ce que mon cœur croit et aime ». Mgr LE GAL nous invite donc à enrichir notre Foi par l’étude du Catéchisme de l’Eglise Catholique notamment.

Il aborde aussi rapidement la relation entre la Foi et la Raison qui ne doivent pas se trouver en désaccord, la seconde étant éclairée par la première.

            b) Je dois faire grandir ma Foi, je dois la vivre en pratique, au quotidien, en recourant à la prière et à la vie sacramentelle (Eucharistie, confession notamment).

            c) Ma Foi doit agir par la charité, sans quoi elle n’est pas vivante.

             C’est en ayant  cette cohérence et cette richesse que ma Foi sera vraie, communicative et qu’elle collaborera ainsi à la nouvelle évangélisation que le Pape appelle de ses vœux.

Tagged with: