« Joie pour les cœurs qui cherchent Dieu ! »

 

                    Tous les saints n’ont pas eu une vie drôle, il n’y a qu’à penser aux martyrs, tous n’ont pas vécu centenaire non plus, saint Dominique Savio est mort à 15 ans, sainte Thérèse à 24 ans, et pourtant ils ont tous sans exception une caractéristique commune : la joie. C’est une marque de fabrique chez les saints, la joie et la paix. La joie et la paix sont aussi deux fruits de l’Esprit-Saint ; c’est l’Esprit qui fait les saints : ils ont bon esprit, ils ont l’Esprit-Saint qui les anime. L’Esprit-saint les façonne, les habite et leur font porter ses fruits. La sainteté, cette proximité vivifiante avec Dieu, est source de joie et de paix, c’est un trop plein de joie qui déborde dans la vie, en dedans des personnes et autour. Cette joie, rien ni personne ne peut la leur ravir parce qu’ils donnent aux choses et à la vie qui passe leur juste valeur, leur poids d’éternité. Ils n’oublient pas que c’est Dieu qui donne à tout sa juste place. Lorsque l’homme exagère l’importance des choses, de lui, de ce qu’il appelle important, alors la joie diminue à proportion parce que le poids est faussé.

                     En fêtant tous les saints nous sommes invités à partager leur joie. Ne pensons pas qu’il n’y en aura pas pour tout le monde : les saints savent partager et la joie fait partie de ces choses qui se multiplient quand on les partage. Elle ne diminue pas en se donnant. Plus il y a de personnes qui en profitent plus elle augmente. Dieu n’est pas chiche, Il répand allégrement ses dons. Demandons-Lui par l’intercession de nos amis du Ciel, les saints, une bonne dose de joie et de paix.

 Abbé Pierre PEYRET +

Tagged with: