La paroisse est un lieu d’accueil pour tout le monde. Chacun trouve sa place même les petits enfants, les bébés qui braillent jusqu’au retraités grincheux  «jeunes gens, veilles gens tous ensemble ! » comme nous le chantons dans le psaume. Les paroissiens ne sont pas seulement ceux qui viennent à la messe le dimanche mais aussi ceux qui ne demandent pas de vivre les sacrements. Il y en a qui viennent seulement prier dans l’église d’autres qui ne franchiront peut-être jamais la porte de notre église. Tous sont mes paroissiens ceux dont je suis le curé croyants ou incroyants c’est pareil à mes yeux ils font tous partie de notre paroisse et sont donc concernés par la foi dont nous sommes les représentants ici à Sathonay-Camp. En tant que chrétiens nous sommes regardés, nous sommes attendus et parfois même secrètement espérés ! Une parole, un geste de notre  part qui témoignent que nous sommes véritablement disciples de Jésus peuvent  avoir beaucoup de conséquences.

                  La vision que j’ai de notre paroisse se veut large comme celle de l’Eglise catholique. Tel un iceberg une grande partie de la réalité vécue est invisible mais je sais que Jésus est là présent et agissant dans la vie de chacun au plus secret des cœurs. C’est ce que je demande au Seigneur de me faire voir non seulement chez ceux et celles avec qui je collabore mais aussi en chaque personne rencontrée. Quand je regarde avec foi ce qu’est notre paroisse et la richesse qui est en chacun des paroissiens je suis saisi par un vertige, celui du manque de communication, de la mal communication et pire encore la non-communication.

               En ce temps de pâques je veux insister sur la nécessité vitale de la communication entre nous et avec les autres en particulier ceux qui sont à la « périphérie » ceux qui s’éloignent du Seigneur, ceux qui ne connaissent même pas le chemin de sa maison. La communication existe déjà dans notre paroisse j’ai pu en constater de beaux fruits de fraternité, de soutien et d’écoute. Il est bon d’être connecté les uns aux autres. Dans l’élan de la joie de pâques je souhaite mettre en place un groupe de paroissiens prenant en charge le souci de la communication au sein de notre paroisse et au delà avec le diocèse, l’Eglise universelle et le monde afin que notre paroisse soit un véritable oasis de communication.