« Chers frères et sœurs, bonjour !
Les cinquante jours du temps liturgique pascal sont propices pour réfléchir sur la vie chrétienne qui, par sa nature, est la vie qui provient du Christ lui-même. Nous sommes en effet des chrétiens dans la mesure où nous laissons vivre Jésus-Christ en nous. D’où partir alors pour raviver cette conscience, sinon du principe, du Sacrement qui a allumé en nous la vie chrétienne ? Et c’est le baptême. La Pâque du Christ, avec son poids de nouveauté, nous rejoint à travers le baptême pour nous transformer à son image : les baptisés appartiennent à Jésus-Christ, c’est lui le Seigneur de leur existence. Le baptême est le « fondement de toute la vie chrétienne » (Catéchisme de l’Église catholique, 1213). C’est le premier des sacrements, dans la mesure où il est la porte qui permet au Christ Seigneur de faire sa demeure en notre personne et à nous de nous immerger dans son mystère…
Je vous donnerai un devoir pour la maison, un devoir à faire aujourd’hui à la maison. Que ceux d’entre vous qui ne se souviennent pas de la date de leur baptême le demandent à leur maman, aux oncles, aux grands-parents, qu’ils demandent : « Sais-tu la date de mon baptême ? » et qu’ils ne l’oublient jamais. Et ce jour-là, remercier le Seigneur, parce que c’est justement le jour où Jésus est entré en moi, l’Esprit Saint est entré en moi. Vous avez bien compris le devoir à la maison ? Nous devons tous savoir la date de notre baptême. C’est un autre anniversaire : l’anniversaire de la renaissance. N’oubliez pas de faire cela, s’il vous plaît. »