On croit souvent que la résurrection concerne la fin ultime de notre vie. Comme un événement qui se situe toujours au-delà de tout. On se rappelle ce que Marthe répond à Jésus qui lui demande si elle croit en la résurrection : « oui, à la fin des temps je sais que mon frère ressuscitera. » Si on considère la résurrection de cette manière alors sans nous en rendre compte nous risquons de confondre la résurrection avec notre mort. Dès lors nous la regardons comme lointaine, la plus lointaine possible car nous ne souhaitons pas mourir de si tôt ! Nous désirons vivre éternellement !

En réalité notre résurrection n’est pas à la fin mais au commencement de notre vie. Il nous faut ici inverser notre point de vue, se rendre compte que nous regardons bien souvent les choses à l’envers. C’est pourquoi nous croyons comprendre alors que nous ne comprenons pas vraiment. Nous croyons sans comprendre ! Pour comprendre il faut faire l’expérience de cette pirouette. Voir les choses autrement, sous un autre angle c’est cela l’expérience, ici et maintenant, d’une véritable résurrection. Oui la résurrection est un début, un nouveau départ et non une fin, ni un achèvement ni un aboutissement.

Que ce temps de pâques soit pour nous l’occasion de résurrections ! Nous avons reçu la lumière de la vie éternelle et nous avons le pouvoir et la capacité de la transmettre. Que notre foi en Jésus, vivant ressuscité, soit comme un feu qui se propage de cœur en cœur !

Jésus est ressuscité Alleluia !