En ce mois de février où nous fêtons Notre Dame de Lourdes, nous sommes invités à prier spécialement pour les malades. Nous en connaissons tous ! A la messe nous sommes toujours plus nombreux que ce que nous voyons avec nos yeux. Sont présents dans notre cœur tous les absents et les malades pour qui nous prions ensembles. Il est possible de porter la communion après la messe à un membre de notre famille, un voisin ou un ami. Il suffit pour cela de venir en parler au curé. Il vous expliquera comment faire. Il y a des livrets à disposition pour nous aider à bien vivre la démarche. Il s’agit d’une action fraternelle, fondamentale pour vivre une communion réelle entre nous et former une communauté. Prendre soin des autres, être attentif les uns aux autres et se soucier de ce qu’il leur arrive. Merci à tous ceux qui portent la communion et qui visitent les malades à la maison de retraite du Cercle ou à leur domicile. Vous recevrez la bénédiction pour être envoyé accomplir dans la joie et la paix cette belle mission, dimanche 10 février à la fin de la messe.
N’oublions pas le sacrement des malades. Ce n’est pas une « extrême onction » mais une « onction » que peuvent recevoir tous les frères et sœurs malades ou souffrants. Cette onction donne force et courage pour passer les épreuves de la vie. « Si quelqu’un est malade qu’il appelle les prêtres pour qu’ils prient sur lui et lui impose les mains avec une onction d’huile alors il sera relevé et pardonné de ses péchés » selon la lettre de l’apôtre Jacques. L’Evangile nous enseigne que Jésus imposait les mains sur les malades et ils s’en portaient bien. Il envoyait les apôtres pour faire onction sur les malades.
Prions les uns pour les autres.