Les directives gouvernementales du 11 mai ne nous autorisent toujours pas à nous retrouver pour la messe en semaine ou le dimanche. Et cela au moins jusqu’au 2 juin. Comptons d’ici là sur notre attitude responsable et notre civisme pour que cette échéance ne soit pas davantage prolongée dans ce contexte d’urgence sanitaire. Ne cédons pas non plus à une psychose qui empêche de raisonner et d’agir de manière constructive face à l’emballement actuel. Vivons dans le monde d’aujourd’hui c’est ainsi que nous construisons celui de demain ! En ce qui concerne les baptêmes, communions ou mariages ils sont impossibles actuellement mais envisageables après le 2 juin, dans les conditions de restrictions qui ne sont pas encore connues à ce jour. Le téléphone, l’internet demeurent un bon moyen d’échanger à ce sujet et les prises de rendez-vous sont désormais possibles même si restreintes et déconseillées.

Funérailles toujours possibles :

Je tiens à rappeler que les funérailles à l’église n’ont jamais été interdites. Elles se déroulent selon les critères dictées par l’urgence sanitaire : pas plus de 20 personnes aux obsèques, mesures barrières et distances de sécurité. Pour les défunts n’ayant pas pu obtenir de cérémonies religieuses à cause du covid19 il est envisageable de réunir la famille pour une prière au cimetière plus tard, quand les conditions sanitaires nous l’autoriseront. Vous pouvez donner une offrande de messe pour votre défunt en l’adressant dans une enveloppe cachetée (autocollante = sans salive) avec une intention écrite indiquant le nom et prénom du défunt. L’offrande proposée pour une messe s’élève (depuis le 1er avril) à 18€.

Conditions de reprises des messes publiques :

Quelque soit l’échéance de « la reprise des messes» il est évident désormais que nos retrouvailles se feront dans le strict respect des mesures barrières et le bon sens qu’implique la « distanciation sociale » surtout dans un contexte paroissial où nous sommes beaucoup en contact avec les plus fragiles et en dangers face à ce virus. Pour que les activités reprennent il est nécessaire de s’adapter en protégeant de manière optimum les autres, faire tout notre possible pour lutter contre la propagation de ce virus mortel pour les plus âgés d’entre nous.
Du gel hydro-alcoolique, un masque, la distance de sécurité, la limitation raisonnable du nombre maximum de personnes par lieux, par réunion, lessives quotidiennes et hygiène, grand ménage et nettoyages désinfectants, et peut être bientôt une application téléphonique, un médicament, un prochain vaccin, sont les moyens mis à notre disposition dans cette « guerre » qui ne fait visiblement que mondialement commencer.

Dans quel esprit continuer ?

N’oublions pas nos « armes » préférées : la prière, le service, le jeûne c’est-à-dire le renoncement joyeux à la frénésie de consommations inutiles voir néfastes typique de notre époque! Au lieu de passer des heures inutilement à regarder nos écrans passons ne serait-ce que quelques minutes silencieuses et paisibles par jour, en lisant une page d’évangile, un Psaume, ou une belle prière ! Notre force et notre énergie vitale ne vient-elle pas de là dans les circonstances actuelles ? Le covid offre des opportunités spirituelles dégagées de toute idéologie, superstitions ou autres choses plus mortifères que n’importe quel virus. Sachons accueillir ces opportunités pour transformer sans cesse notre vie en cadeau de Dieu pour soi et pour les autres !
La vie continue, il y aura certes un avant et un après confinement mais ce n’est pas « la fin du monde » et manifestement pas la fin de la bêtise humaine! La vie continue « autrement » mais elle continue. Il nous revient de continuer à « construire chrétiennement ce monde actuel» pour qu’il soit toujours meilleur. Il nous revient de savoir profiter des écroulements inéluctables de notre existence, pour (re)construire mieux qu’avant en s’adaptant, en tirant les leçons, en continuant d’avancer avec confiance et courage comme Jésus portant sa croix. Nous affirmons que Jésus est mort et ressuscité ! En ce temps de Pâque nous nous rappelons comme l’écrit l’apôtre Paul que « de gloire en gloire », d’épreuves en épreuves, avec Jésus ressuscité, nous ne sommes pas anéanti ni détruit à tout jamais, au contraire nous sommes transformés à l’image du Christ, nous devenons de plus en plus ce que nous sommes déjà pour toujours aux yeux du Père : ses enfants bien aimés ! (voir aussi les lettres de st Jean). Il nous sera peut-être donné de reprendre les messes après la Pentecôte, alors qu’en ce mois de mai, avec Marie en prière confinée au Cénacle ( relire Actes chapitre 1 et 2 que nous sommes en train de revivre), l’Esprit Saint descende sur chacun d’entre nous pour nous rappeler que cet amour du Père ne se limite pas à seulement aux baptisés mais à tous les êtres humains !

Bientôt une église toute neuve !

La date de fin de travaux de l’église a été retardée à mi-juillet (au lieu de mi juin qui était prévu). Ils continuent cependant de bien avancer. Le carrelage a été choisi, la sono et luminaires aussi. La nouvelle porte en façade commandée. La commission d’art sacré, du diocèse de Lyon qui finance, est venue pour examiner le choix des peintures. La salle st Jean Paul II bientôt achevée sera disponible pour dynamiser encore plus les activités. Du gel hydro alcoolique a été acheté en quantité pour l’utilisation paroissiale. Un distributeur agréé remplacera jusqu’à nouvel ordre l’eau dans les bénitiers, dès que l’église pourra être ouverte.

Soutien financier en situation de crise :

Il se peut que certains d’entres nous soyons dans des difficultés financières à cause de la situation actuelle. N’hésitez pas à m’en parler en toute discrétion et confidentialité. Une paroisse est un lieu de partage, de soutien et d’entraide. Ne bénéficiant plus des quêtes hebdomadaires je vous laisse imaginer le déficit que cela représente pour notre paroisse et aux dimensions du diocèse de Lyon. C’est pourquoi je vous signale en urgence la possibilité de faire un don comme si vous donnez à la quête du dimanche et même plus si possible, en cliquant sur ce lien qui vous oriente vers un don de souscription pour les travaux de notre paroisse : Cliquez ici pour faire un don généreux

La paroisse doit financer :

  • La moitié des frais de sono
  • La rénovation des statues de Marie et celle de Joseph
  • Un nouvel ambon et chandeliers d’autel
  • Une partie des travaux de la salle Jean Paul II
  • Une partie du chauffage de la cure

Un nouveau curé

Pour finir cette longue communication indispensable après les annonces du 11 mai et celle des nominations officielles du diocèse, je vous annonce qu’un nouveau curé a été nommé pour me succéder à Sathonay Camp, le père Thierry CUILLERET. Il prendra ses fonctions ici en septembre. Quant à moi après six années d’heureux services, de beaux projets réalisés ensembles, et de dévouement parmi vous j’ai la joie d’être envoyé à ma demande en mission d’étude à Jérusalem.